Janvier 2020 : La lettre du mois

Nous vous présentons tous nos vœux de bonheur, de santé et de réussite pour cette nouvelle année 2020

EN BREF

CSE

  • Résumé des CSE du 20 novembre et 20 décembre 2019
  • Prochains CSE les 22 janvier et 25 février 2020

RESUME DES CSE DU 20 NOVEMBRE ET DU 20 DECEMBRE

CESSATION DE PAIEMENT POUR LE CSE ?

Après nous avoir expliqué pendant 2 ans avant les élections, qu’il fallait diminuer les réserves du CE et donc prévoir des budgets somptueux déficitaires, on nous explique maintenant, que nous avons des difficultés financières et qu’il faut faire des économies.
La principale raison avancée est que les subventions aux salariés ont trop bien fonctionné, notamment au niveau des subventions vacances et hiver.
On pousse même le bouchon un peu plus loin, en nous annonçant qu’il faudrait refaire des réserves (cherchez l’erreur).
Exit donc la subvention hiver et les linéaires d’été. Les tranches de subventionnement vont également être revues à la baisse.
Le bureau du CSE a bien tenté de demander à notre direction une rallonge budgétaire pour les œuvres sociales, malheureusement sans grand succès.

Informations de la Direction

Présentation des comptes 2018

Sans surprise nos entreprises infor¬matiques se portent très bien, et sont à même de porter financière¬ment les grands projets, notam¬ment dans le cadre des orientations stratégiques du groupe.

Bilan de la formation profession-nelle

La formation professionnelle a représenté 5% de la masse salariale en 2018. Même si cet effort est conséquent, elle fait toujours aussi peu de place aux actions de développement person-nel, notre direction jugeant qu’une formation doit être applicable (rentable ?) à court terme, sinon elle est inutile.
Phénomène récent, le e-learning se développe et devrait présenter 7% des jours de formation en 2020 (A suivre pendant les heures de travail bien-entendu).
Pour ce qui est des cours de langue, rien ne change. Il est toujours aussi difficile de les suivre dans le cadre de son temps de travail, même s’il s‘agit d’un besoin professionnel.

Temps de travail individualisé

Malgré les très nombreuses zones d’ombres restantes, le CSE a donné un avis favorable à cette nouvelle organisation du temps de travail.

La CFTC est signataire de cet accord, même si nous n’en étions pas demandeur. Un certain nombre de questions restent cependant en suspens dans sa mise en œuvre, notamment sur la gestion des interventions de nuit et des 11h de repos. De même, les interactions avec les autres accords (travaux exceptionnels, astreintes, …) restent encore à définir.
Le changement radical de position de la direction concernant la récupération des heures perdues lors d’appels sur astreinte, n’est pas de nature à nous rassurer. Les réponses obtenues à ce jour ne sont pas satisfaisantes.
L’ouverture « à titre expérimental » de la possibilité de télé-travailler le lendemain, suite à appels de nuit, va dans le bon sens, mais il reste encore du travail pour arriver à un consensus, et cela va être très compliqué. Mais bon, on reste optimiste.

Projets immobiliers

Editique Strasbourg

Avis favorable du CSE sur les travaux de rénovation et d’agran-dissement. La production conti-nuera pendant les travaux. Il eut pourtant été préférable de déplacer toute ou partie des éditions vers les autres sites (et pourquoi pas Tassin ?) afin de limiter les nuisances pour les salariés. Malheureusement, cela ne rentre pas dans la logique industrielle de concentration de la direction.

Villeneuve d’Ascq

Ça y est, c’est signé. Le projet d’aménagement de 350 à 450 personnes dans ce bâtiment à proximité immédiate du campus est lancé. Les aménagements seront similaires à Wacken2.

Collecte des numéros de téléphone et adresses mail privés

Cette démarche groupe, initiée dans le cadre du plan d’urgence PUPA, vise à recenser les coordonnées privées de chaque salarié, à priori sur la base du volontariat. Ces données sensibles pourront être utilisées par les responsables en situation de crise et d’extrême urgence. La question est : qui décide qu’il s’agit d’une situation de crise et s’assure qu’il n’y aura pas d’abus ?

Fermeture de l’éditique à Lyon

Toujours pas de solution de reclassement pour le dernier salarié. Une affectation temporaire sur le site de Tassin va être mise en place, le temps qu’un départ en retraite pour carrière longue puisse être envisagé. Même si l’angoisse semble prendre fin pour ce salarié, cela nous laisse un sentiment de gâchis.

Augmentation salariales

Les négociations annuelles groupe se terminent sur un décevant +0,7% d’augmentations collectives.
Bien-entendu, il n’est pas prévu d’ouvrir des négociations spécifiques à EI sur le sujet.

Activités sociales et culturelles du CSE

Trésorerie

Les difficultés financières du CSE (cf. encart en première page) ont logiquement conduit à l’adoption d’un budget de crise pour 2020, permettant de revenir à un équilibre précaire.

Remplacement du CIE.

Le mandat du CIE arrivait à échéance le 31 décembre. Malgré cette épée de Damoclès, rien n’a bougé au niveau du groupe de travail pour son remplacement. Ça coince toujours sur le choix de la structure juridique entre les différents intervenants, pour des raisons diverses et variées, en particulier de défiance vis-à-vis de l’informatique.
Il a été proposé de mettre en place temporairement une structure identique à l’ancien CIE, le temps de finaliser les travaux au 1er semestre. Ceci devrait permettre de minimiser la rupture des prestations rendues aux salariés. Espérons que cette solution de bon sens, puisse convenir à l’ensemble du groupe de travail. Elle sera en tout cas appuyée par notre élu Jonathan FUSSLER, nommé à la place de Stéphanie VISOT (démis¬sionnaire) pour représenter notre CSE au sein du GT.
Pour la CFTC, il est grand temps d’avancer, et d’arrêter les mesquineries !

En vrac

Télétravail

Malgré l’engagement solennel pris par Nicolas THERY lors du retour sur l’enquête Groupe #Vous avez la parole, il n’est toujours pas prévu d’expérimentation à court terme à EI. A suivre en 2020 …

Augmentations individuelles

Notre direction ne souhaite toujours pas publier aux salariés les règles d’attribution des augmentations individuelles, qu’elle a transmise aux différents responsables (jusqu’aux responsables de domaines). Il ne faudrait surtout pas qu’un salarié répondant à ces critères, puisse prétendre à une augmentation.