Novembre 2019 : La lettre du mois

EN BREF

CSE

  • Résumé du CSE du 23 octobre
  • Prochains CSE les 20 novembre et 20 décembre

RESUME DU CSE DU 23 OCTOBRE

MISE EN PLACE D’HORAIRES INDIVIDUALISES

L’accord a finalement été signé par trois OS sur quatre, pour une durée de trois ans.
Il s’appliquera à l’ensemble des salariés, à l’exception de ceux ayant une organisation de travail particulière (cadres hors échelle, travail posté, salle des marchés, …).
La saisie sera quotidienne (4 fois par jour), dans l’outil GHI (Gestion des Horaires Individualisés), avec une « qualification » des heures excédentaires en fin de semaine (distinction entre heures excéden-taires « choisies » et heures sup-plémentaires.
Les temps de travail « non effectif » (pauses « longues », activités personnelles, …) pourront être indiqués en fin de journée.
Une plage de présence fixe de 9h30 à 16h00 est instaurée, avec la possibilité de sortir de l’entreprise lors de la pause déjeuner.
Les dépassements d’horaire (maxi 6h de crédit et 5h de débit par semaine) pourront être lissés sur une période de 2 mois, un mécanisme de rappels et d’alertes étant mis en place, permettant au salarié de gérer son temps de travail.
Notre direction souhaite une entrée en vigueur le plus rapide-ment possible, de préférence encore en 2019.

Nouveaux aménagements : Nos salariés ne voudront plus quitter leur bureau. Cela risque d’impacter leur tout nouveau compteur horaire

Informations de la Direction

Projets immobiliers en cours

Orléans

  • Les aménagements des nouveaux locaux devraient se faire sur le modèle de ceux de la fédération. Les salariés continueront à pouvoir accéder au RIE.
    Avis favorable du CSE.

Villeneuve d’Ascq

Une opportunité de louer des locaux de 6 000 m2, pouvant accueil¬lir 450 personnes, a été trouvée. Les négociations pour l’obtention du bail sont encore en cours.

Strasbourg

  • Wacken2 :
    Les déménagements battent leur plein. Le RIE et la cafétéria ont ouvert leurs portes le 21 octobre. Il reste bien entendu quelques rodages à faire, mais les premiers retours des salariés semblent positifs.
    Un bilan sur le bâtiment et une enquête auprès des salariés seront faits début 2020, à la fin des démé¬nagements. Leurs enseignements seront pris en compte pour les prochains aménagements.

Démarche de prévention de la dépression

Des conférences sur le sujet sont organisées par un organisme indé-pendant, afin de sensibiliser les salariés, qui pourront également répondre mi-novembre à un questionnaire anonyme de dépistage de signes de la maladie, et au besoin être accompagnés par un médecin. Cette démarche devrait par la suite être renouvelée périodiquement, à intervalle d’un ou deux ans.

Négociations sur le télétravail

Suite aux conclusions sur la QVT, certaines entreprises du groupe (CCS) ont mis en place le télétravail depuis 3 mois à la satisfaction de la direction et des salariés. Donc pourquoi ne pas le faire à EI ???
A ce jour, notre direction ne souhaite toujours pas ouvrir de négociations sur le télétravail, privilégiant la mise en place des horaires individualisés et du nouvel outil de saisie GHI.
Peut-être ne souhaite-t-elle pas non plus se lancer seule dans une négociation, indépendamment du groupe.

Activités sociales et culturelles du CSE

Mise en place du nouveau Comité inter-entreprises (CIE)

Un nouveau groupe de travail a été mis en place. En attendant, le cata¬logue des activités du CIE a été reporté en l’état pour 2020.
La nouvelle structure commence tout doucement à émerger, avec la définition des instances de pilotage et le choix de la structure juridique.
Le principe d’antennes régionales est apparemment acquis, même si leur nombre reste à définir.
Les choses avancent donc, mais il faudrait accélérer le rythme, l’ancien CIE cessant en principe son activité au 31 décembre 2019

En vrac

Bilan trimestriel de l’emploi au 30 septembre 2019

3 455 salariés, dont 116 CDD (EID : 2 606 dont 87 CDD, EIP : 814 dont 29 CDD, EI : 35 dont 0 CDD)
370 entrées (315 CDI, 55 CDD, …), 95 sorties (28 démissions, 20 fin de CDD, 27 retraite, 5 décès, …)

Salariés non augmentés depuis plus de 5 ans

221 salariés non augmentés depuis plus de 5 ans, avec un maximum de 14,4 années et une moyenne de 8,22 années pour les plus de 5 ans

La convention groupe précise qu’un salarié non augmenté depuis 5 ans peut demander un entretien à son supérieur ou RH.
Si vous êtes dans ce cas, n’hésitez pas à exercer ce droit, afin de faire le point.

Prêts bancaires salariés

Dans un contexte de taux très bas, la demande des élus de revoir les taux de crédit des salariés a été transmisse par Mme LIBERATI. La DRH groupe a bien noté nos remarques et a promis qu’elle les examinerait. Ce n’est pas gagné !

Abris fumeurs

Passablement agacé par cette question récurrente, M LECORCHE confirme que l’entreprise encourage les salariés à ne pas fumer, et ne souhaite donc pas les pousser à le faire en créant de nouveaux espaces abrités dédiés. Il fait appel à leur civisme pour respecter les espaces exis¬tants mis à leur disposition, et ne pas importuner les autres salariés.

Badge d’identification visuel

Après une phase pilote à l’Orga et à Nantes, le déploiement global du BIV est prévu cette fin d’année.