Mars 2021 : La lettre du mois

EN BREF

CSE

  • Retour sur le CSE du 23 février
  • Prochains CSE les 26 mars et 23 avril
Le ballot de paille, une idée originale pour les zones de débordement du flex office. Et en plus, on est top pour l’emprunte carbone du groupe

RETOUR SUR LE CSE DU 23 FEVRIER

Crise sanitaire

La crise se prolonge et les mesures de protection restent en place, avec un renforcement au niveau des res-taurants d’entreprise. En attente de nouvelles recommandations gou-vernementales, restons mobilisés et respectons plus que jamais ces mesures de distanciation.

Port du masque

Pas de changement quant à l’obligation du port du masque dans nos locaux.
Les masques FFP2 sont fortement recommandés dans les transports en commun et en covoiturage (qui n’est cependant pas recommandé). Ils sont mis à votre disposition au-près des assistantes de site.

Isolement

Lors de soupçons de contamina-tion, un isolement de 10 jours est préconisé, quelle que soit la souche de virus. Pour les cas contacts, cette période reste de 7 jours.

FONCTIONNEMENT DU CSE ET DE LA CSSST

Une fois de plus notre DRH s’immisce dans le fonctionne-ment des instances, et souhaite simplifier, rationnaliser et rendre plus pragmatique. Ben voyons ! On est impatient de découvrir les nouvelles limitations de nos missions de représentant du personnel.

Autres informations

Egalité professionnelle

Pour la 3ème année consécutive, notre direction se félicite d’un index égalité professionnelle de 88/100 déterminé sur la base de différents critères de comparaison salariale entre les femmes et les hommes. Ce relativement bon résultat ne peut toutefois qu’être amélioré, notam-ment au niveau de la parité parmi les 10 plus hautes rémunérations, où la note est proche du zéro poin-té. Elève doué donc, mais peut mieux faire.

Refonte des entretiens profession-nels

Toilettage en cours des fiches em-plois/compétences et des formu-laires d’entretien, dans un but de simplification. Une fois de plus les salariés et représentants du person-nel ne sont pas associés à la dé-marche.
Il semblerait que les cases à cocher et les cibles pourraient être en voie de disparition.

EI Télécom

On commence à en savoir un peu plus sur le devenir des équipes EIT, dont une moitié devrait rester jusqu’au bout dans le secteur, afin d’assurer la continuité du service.
Notre direction souffle le chaud en maintenant un plan de formation habituel, mais surtout le froid, en bloquant toute mobilité à court terme (pas avant 2022 ! Que d’opportunités perdues entre temps), et en refusant toute prime de fermeture ou de fin de projet, comme accordé par le passé pour des opérations pourtant équiva-lentes.

Flex office

Il n’y a officiellement, à ce jour, aucun secteur ayant plus de colla-borateurs que de place. Même si à certains endroits, on joue déjà au jeu des chaises musicales ?
Le besoin de place se faisant de plus en plus pressant, un groupe de travail Flex Office va être mis en place rapidement, en prévision d’une mise en œuvre d’ici fin 2021. Et ce coup-ci, les OS y seront as-sociées, afin de faire entendre votre voix. Reste à voir si elles seront entendues.

PETITE ARITHMÉTIQUE DU TÉLÉTRAVAILLEUR

Le flex office s’appuie fortement sur le télétravail, afin de gagner 30% de surface.
Avec l’apparition de pathologies de mal de dos chez nos salariés en télétravail, la CFTC renouvelle sa demande d’équipement en fauteuils de bureau adaptés pour les per-sonnes en faisant la demande, après plusieurs refus de la direc-tion.
Pourtant, si on fait un rapide calcul des économies réalisées avec le flex office, on constate qu’elles couvrent largement l’équipement de nos salariés en matériel pour le télétravail.
Loyer 125€/m²/an x 12m² par salarié x 30% de flex = 450 € d’économisé juste pour les m² /an.
Sans compter de l’entretien et la sécurisation des locaux, qui repré-sentent à peu près la même chose.
Et encore, nous ne tenons pas compte des 32 € de chauffage par salarié, des consommations élec-triques et d’eau, …
Rappelons, qu’il est de la respon-sabilité de l’entreprise de s’assurer des bonnes conditions de travail et de la santé de ses salariés, y com-pris en télétravail.
Mais ces considérations ne con-cernent peut-être pas nos apparat-chiks bien au chaud dans leurs bureaux individuels.

Activités sociales et cultu-relles du CSE

Aide au logement

De nouveaux webinaires nous ont été proposés par Action Logement. Mais notre direction n’y a, une nou-velle fois, pas donné suite, cette fois pour de basses considérations de sécurité sur nos réseaux.
Par contre pour diffuser la bonne parole de nos dirigeants via You-tube, là plus de problème.
Sinon, pour vous informer des nombreux services proposés par ActionLogement, vous pouvez tou-jours vous rendre directement sur leur site https://www.actionlogement.fr, sans la permission de maman.

En vrac

Refonte du site internet Euro-Information

Rafraichissement notamment en matière de visuels avec de nom-breuses vidéos, afin de le rendre plus attractif et d’attirer les candi-dats à l’embauche.
Même la CGT le trouve bien c’est dire s’il est chouette 😉

Don de jours de congés

Le fond s’élève à 861k€, soit un équivalent de 2 690 jours.
En cas de besoin, n’hésitez pas à user de cette mesure de solidarité.

Accès à la gratuité des journaux

Il n’est toujours pas prévu d’accorder ce type d’avantage, ré-servé pour l’instant à la presse, aux autres salariés du groupe. Notre direction nous certifie, que dans l’autre sens, les salariés presse ne bénéficient pas des avantages ban-caires. Sur ce point, nous avons un gros doute. A suivre donc …