Décembre 2020 : La lettre du mois

EN BREF

CSE

  • Retour sur le CSE du 25 novembre
  • Prochains CSE les 17 décembre et 22 janvier

Le Père Noël aussi télétravaille. Vous pouvez rallumer votre cheminée. Par-contre, pour vos cadeaux, adressez-vous plutôt à AMAZON

RETOUR SUR LE CSE DU 25 NOVEMBRE

Crise sanitaire

Après la mise en place de nouvelles mesures fin octobre, on constate une baisse significative du nombre de cas contact remontés. Nous ne pouvons que vous encourager à continuer d’appliquer les consignes sanitaires.

Télétravail

Le télétravail se porte très bien et la fréquentation de nos sites et RIE est en forte baisse.

Autres informations

Retour sur les Conseils EI du 19 novembre

En 2020, notre activité a été impac-tée par la crise, avec une chute si-gnificative du nombre d’écritures et de pages éditées, mais également du nombre de jours/homme pro-duits. Nos différents projets ont toutefois continué d’avancer (Mo-veToCloud, ApplePay, OCR, Data Factory, …), et les charges informa-tiques progressent largement plus que l’inflation.
Les investissements matériels ont suivi la même tendance et sont éga-lement en deçà des prévisions, mais un effort tout particulier sera fait en 2021, afin de rattraper ce retard, avec notamment le rempla-cement de 19 000 postes fixes par des portables.
Cette nouvelle année devrait égale-ment voir la reprise des investisse-ments immobiliers (Datacenter à Verlinghem et dans le Grand-Est, nouveau projet « Le Wilton » à Nantes, qui devrait permettre à terme de regrouper l’ensemble de nos salariés sur le site, …), même si le projet Wacken3 a été stoppé net à Strasbourg.
Le ciel est nettement plus clément du côté des effectifs (3 720 in-ternes), où les embauches se sont poursuivies (220 personnes en net en 2020 et 908 en net depuis 2018).
Dans le contexte actuel, notre so-ciété et ses filiales se portent fina-lement plutôt bien et la baisse du chiffre d’affaire, liée à la baisse d’activité, n’a rien d’inquiétant.

Formation professionnelle

Avec la crise sanitaire, le plan de formation n’est réalisé qu’à 11% à mi-année, et ne devrait pas dépas-ser 30% fin 2020. Pour 2021 de plus en plus de formations devraient se dérouler à distance en autoforma-tion ou en classes en visio. A ce jour, seul ce type de formation est ouvert au plan. Les formations en présentiel le seront au fil de l’eau, dès que possible.

Refonte de notre épargne retraite

  • Le PERCO devient le PERECOL dans le cadre de la loi PACTE. Les principaux changements sont une plus grande diversité des modes d’alimentation (Intéressement, ver-sements volontaires, mais aussi depuis d’autres dispositifs d’épargne retraite) et de sortie (rente, capital, déblocages antici-pés). Comme pour le PEE, vous aurez également le choix entre diffé-rents fonds de placement.
  • Clôture du régime de retraite sup-plémentaire en points, au profit d’un Plan d’Epargne Retraite Obligatoire (PERO). Là c’est plus insidieux, car les alimentations par points, sont remplacés par des versements en euros, là aussi placés sur différents fonds de gestion, dont la valorisa-tion fluctuera au gré des marchés financiers, jusqu’à votre départ en retraite. Les droits à retraite acquis dans le cadre de l’ancien régime restent toutefois acquis et s’additionneront au nouveau régime. Tout ceci entre en vigueur au 1er janvier 2021. Une information plus complète devrait être faite aux sala-riés mi-décembre.

SURVEILLANCE DE VOS E-MAILS

Sous des prétextes de lutte contre les cyberattaques de plus en plus nombreuses, vos e-mails entrants seront analysés et purgés des liens et pièces jointes jugés suspects. Jusque-là, rien d’anormal, sauf que tout ceci sera tracé et stocké sur 12 mois, pour « analyse » ultérieure. Bien-entendu, on nous assure que vous serez avertis en cas de suspi-cion, que l’accès sera strictement règlementé, et que cela se fait dans le cadre de RGDP. Il subsiste ce-pendant un large flou sur l’exploitation réelle de ces informa-tions, pouvant relever de la vie privée, et nous devrons être très attentifs à tout usage abusif qui pourrait en être fait.

Activités sociales et cultu-relles du CSE

Vote du budget 2021 des œuvres sociales

Un budget marqué par des coupes budgétaires, afin de reconstituer quelques réserves, mais à quel prix ?

  • Suppression du partenariat avec TUI. Le partenariat avec le CSACIE reste toutefois en place et il est de plus favorable, car ouvert à l’ensemble du catalogue. Mais ça, notre trésorier ne le savait pas en faisant son budget.
  • Confirmation de la suppression des locations d’été, au profit des subventions vacances moins éle-vées certes, mais nous paraissant toujours un très mauvais calcul, car budgétairement non maitrisées, phénomène déjà constaté lors de la suppression des linéaires d’hiver.
  • Augmentation du montant des loyers des appartements du CSE, au prétexte de remise au niveau du marché de ces logements. Une deuxième augmentation est déjà prévue après les travaux planifiés.

Et encore, il a fallu se battre contre la suppression du contrat d’assistance juridique aux salariés, ainsi que des chèques Lire, qui au-raient été remplacés par une pro-longation à 18 ans de la subvention sportive & culturelle des enfants.

Sur ce coup nous avons réussi à éviter une génération d’illettrés, mais sachant jouer au foot.

En vrac

Augmentation des tarifs des RIE strasbourgeois

C’est prévu début 2021 et devrait permettre de couvrir les pertes liées à la très nette baisse de fréquenta-tion liée au confinement, mais éga-lement financer la nouvelle politique éco responsable, privilégiant les circuits courts et la suppression des plastiques (yaourts, bouteilles, …).

Indemnités repas journalières

Elles sont versées dans le cadre du télétravail, sur la base de vos sai-sies d’absence sous LSRH du mois précédant. Pensez donc à bien en-registrer vos périodes de télétravail.