CFTC : AMELIORER LA QUALITE DE VIE PROFESSIONNELLE GRÂCE AU TELETRAVAIL

ENCADRER LE TELETRAVAIL

AMELIORER LA QUALITE DE VIE PROFESSIONNELLE GRÂCE AU TELETRAVAIL

Crédit Mutuel Alliance Fédérale a su être réactif lors de la crise COVID19, que ce soit pendant le confinement ou lors de sa sortie progressive !

La pandémie a fait bouger les lignes …

Il faut en tirer les leçons

et ne pas se satisfaire d’un retour au « comme avant » !

Cette crise sanitaire aura notamment contraint CMAF à recourir au TELETRAVAIL à grande échelle ! Et malgré quelques « ratés », ce recours a été globalement une réussite, grâce aux informaticiens d’EURO INFORMATION.
Après ce « test » en situation d’urgence, il faut transformer l’essai et désormais organiser le TELETRAVAIL pour les temps plus ordinaires.

Afin que le TELETRAVAIL constitue un réel progrès social

il convient de bien l’encadrer !

La CFTC est attachée à 7 principes fondamentaux :

  1. Principe du double volontariat
    • L’obligation doit rester l’exception pour motifs graves (crise sanitaire, menaces terroristes, intempéries exceptionnelles, …)
  2. Alternance entre télétravail et présentiel
    • Il convient d’éviter le phénomène d’isolement, la cassure du lien social et l’érosion de l’esprit d’entreprise
  3. Hiérarchie bienveillante
    • Elle doit être formée au management à distance basé sur la confiance, elle doit être capable de maintenir l’esprit d’équipe, être soucieuse de la communication et favoriser les échanges entre collaborateurs
  4. Réel droit à la déconnexion
    • Le travail faisant une intrusion au domicile du salarié, il s’agit de garantir le juste mais fragile équilibre entre sa vie familiale et sa vie professionnelle
  5. Equipements informatiques performants et adaptés
    • Le matériel informatique fourni doit être adapté au métier exercé et aux missions du collaborateur (double écran dans certains cas, casque/micro pour la participation aux réunions Skype, …)
  6. Aménagement du poste de travail au domicile
    • De par son ergonomie, le poste de travail et son agencement doivent garantir la santé du salarié
  7. Participation financière de l’Employeur
    • Elle doit compenser les frais supplémentaires engendrés, notamment ceux liés aux repas si le collaborateur ne bénéficie pas de Titres Restaurant.

LE TELETRAVAIL POUR TOUS LES METIERS ?

Si dans la majorité des cas le TELETRAVAIL améliore la qualité de vie de ses bénéficiaires, il ne doit pas conduire à une fracture entre les « cols blancs » et les « cols bleus » qui n’y ont pas accès.

Pour ces derniers une compensation est à rechercher et à prévoir !

ET QUAND LES CONDITIONS DE LOGEMENT NE SONT PAS ADAPTEES AU TELETRAVAIL ?

Par ailleurs, les difficultés rencontrées par des collègues dans les logements ne doivent pas être aggravées par le TELETRAVAIL : violences familiales, travailleurs en situation de handicap, exiguïté, etc…

Des possibilités de « télétravailler » en repli dans les CCM ou agences CIC les plus proches du domicile devront être proposées !

RESTER FLEXIBLE ET ADAPTER LES REGLES DANS LE TEMPS !

Des ajustements des règles mises en place lors de la négociation de l’accord traitant du TELETRAVAIL devront immanquablement être prévus après la mise en place de ce dernier

Une commission de suivi spécifique devra donc être mise en place dès la signature de l’Accord avec pour mission de mesurer ses impacts sur les salariés et de proposer des aménagements de l’Accord, si nécessaires !

POUR LA CFTC VOILA LE CHEMIN POUR LA MISE EN PLACE D’UN TELETRAVAIL « GAGNANT / GAGNANT » !