CFTC : ATTESTATION FISCALE déclaration de revenus 2020

Chères et chers Adhérents/es,

Lors de votre déclaration de revenus, les justificatifs ne sont plus à joindre mais à fournir en cas de demande expresse de l’Administration fiscale.
De ce fait et dans un souci de responsabilité environnementale, votre Syndicat CFTC se propose, comme l’année passée, de ne plus systématiser l’envoi des attestations fiscales papier pour les adhérents qui ont payé une cotisation annuelle complète en 2020.

Afin de vous permettre de compléter votre déclaration de revenus, et de bénéficier le cas échéant d’un crédit d’Impôts de 66% du montant de votre cotisation syndicale, nous vous rappelons ci-dessous le montant qu’il conviendra d’y faire figurer, au titre des revenus 2020.
Ce dernier est fonction de votre statut qui figure sur votre fiche de paye dans la rubrique « Classification ».

  • Employés : 89€
  • Techniciens : 106 €
  • Cadres : 144 €

Une attestation personnalisée sera adressée aux nouveaux adhérents ainsi qu’à tous ceux n’ayant pas cotisé une année complète.

Si l’administration fiscale devait vous la réclamer, merci d’adresser un mail à la permanence pour en solliciter l’édition et nous préciser si vous souhaitez un envoi :

  • par courriel en précisant l’adresse mail à utiliser
  • par courrier en indiquant l’adresse postale

En cas de changement dans votre situation personnelle ou classification professionnelle, nous vous prions de bien vouloir en informer notre permanence syndicale pour une mise à jour de votre cotisation.

Les nouveaux tarifs des cotisations pour 2020, sont disponibles ici

Nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.
Nous vous remercions pour votre fidélité et vous adressons cher(e) adhérent(e), nos meilleures salutations.
L’équipe du Syndicat CFTC du Personnel de Crédit Mutuel

la CFTC vous informe : DECLARATION DES FRAIS REELS

POURQUOI CHOISIR LA DECLARATION « AUX FRAIS REELS » …

Dans les prochaines semaines, vous devrez vous acquitter d’une tâche que peu d’entre nous apprécient : remplir votre Déclaration de Revenus !
Simple formalité administrative pour certains, véritable casse-tête pour d’autres, l’exercice est souvent redouté et certaines « astuces » pour diminuer le montant de l’impôt sur les revenus sont parfois ignorées, alors qu’elles sont pourtant tout à fait légales …
Il en est ainsi de la possibilité de déclarer ses Frais Réels.
En effet, tout contribuable salarié bénéficie d’une déduction forfaitaire de 10% sur ces revenus avant calcul de l’impôt. Si cette déduction semble ne pas couvrir la totalité des frais engagés, l’intéressé peut déduire leur montant réel sous certaines conditions.

En quoi consiste cette déclaration de frais ?

Réservée aux salariés, la déduction des Frais Réels ne peut jamais être appliquée en même temps que la déduction forfaitaire de 10%. Chaque membre du foyer peut renoncer individuellement à la déduction automatique de 10% et opter pour la déduction de ses Frais Réels.

Pour être déductibles, les dépenses présentées doivent être :

  • effectuées dans le seul but d’acquérir ou de conserver vos revenus professionnels,
  • nécessitées par l’exercice de votre activité salariée,
  • payées au cours de l’année d’acquisition de vos revenus,
  • justifiées : vous devez conserver les justificatifs de vos frais pendant 3 années civiles qui suivent leur paiement afin de pouvoir les présenter sur demande de votre Centre des Finances Publiques.

Les dépenses pouvant être retenues sont notamment celles engagées pour la restauration, pour le déplacement, etc …

Comment évaluer rapidement son intérêt ?

Le poste de dépense généralement le plus important est celui relatif au déplacement domicile/travail lorsqu’il est effectué en voiture.
En fonction du nombre de km parcourus en cours d’année il justifie parfois à lui seul le choix de passer à la déclaration des frais réels, d’autant plus que l’Administration Fiscale accepte l’utilisation d’un barème spécifique qui dispense de la collecte/conservation fastidieuse des justificatifs …

Comment faire le calcul ?

  • Relevez sur votre fiche de paye du mois de décembre 2020 le nombre de jours de travail en présentiel (les jours de télétravail ont été déduits automatiquement).
  • Multipliez ce chiffre par le nombre de km que vous parcourez réellement chaque jour pour vous rendre et revenir du travail
  • Cliquez sur le lien ci-après, sélectionnez votre moyen de transport et indiquez, lorsqu’il vous sera demandé, le résultat de votre calcul précédent.
  • Le résultat qui s’affichera correspond au montant qui serait déductible au titre des frais kilométriques sur votre déclaration d’impôt.

Si ce montant dépasse la somme obtenue en appliquant 10% à vos revenus déclarés, vous avez intérêt à opter pour la déclaration de vos frais réels.

Une nouveauté pour les « télétravailleurs/euses » !

Comme évoqué un peu plus haut, le nombre de jours travaillés figurant sur votre fiche de paye de mois de décembre 2020 ne comptabilise que les jours de « présentiel ».
Fort logiquement, vous ne pouvez déduire que les trajets réellement effectués même si l’exercice du TELETRAVAIL a engendré d’autres frais (chauffage, électricité, etc …).
L’Administration fiscale a annoncé, dans un communiqué datant du début du mois de mars, que chaque contribuable, qui opterait pour les Frais Réels lors de la déclaration de ses revenus 2020, devrait pouvoir déduire 2,50€/jour de TELETRAVAIL (maximum 550€/an) !

Cette somme viendrait donc en supplément des autres frais
dont le contribuable peut faire état.

ATTENTION

La déclaration des Frais Réels répond à des règles très précises
et est minutieusement contrôlée par l’Administration Fiscale.

Pour éviter tout redressement en cas de non-respect, nous vous invitons
à lire très attentivement la notice qui accompagne la Déclaration de Revenus et, dans le doute, d’interroger directement les Services Fiscaux Compétents.

CFTC: INTERESSEMENT/PARTICIPATION versés en 2021 au titre de 2020 …

Chères et chers collègues,
Les chiffres sont officiellement tombés ce matin, et concernent les salariés des entreprises relevant de l’Accord d’Intéressement CREDIT MUTUEL / CIC signé le 21 juin 2018 (cf. liste des entreprises concernées en annexe de l’accord, Pixis N°9800055872).

INTERESSEMENT + PARTICIPATION

Intéressement : 10.1216%
Participation : 2.9946%
Total : 13.1162%
CALCULEZ VOTRE INTERESSEMENT/PARTICIPATION
ET COMPAREZ CE CHIFFRE A CEUX DES 2 ANNEES PRECEDENTES
A L’AIDE DE LA FEUILLE DE CALCUL QUE VOUS TROUVEREZ EN CLIQUANT ICI.

La date du versement du montant de votre Intéressement/Participation
est fixée au 30 avril 2021 au plus tard

ABONDEMENT

Montant de l’Abondement : 750,00€

en contrepartie d’un effort d’épargne de 250€

A RETENIR :
L’affectation d’une partie ou de la totalité de la participation ou de l’intéressement au titre de 2020 au PEG, sera considérée comme effort d’épargne.
Pour les salariés ne percevant pas de prime de participation et d’intéressement il suffira de faire un versement volontaire de 250,00 € d’ici la fin de l’année 2021pour bénéficier de cet abondement (à la condition d’avoir à ce moment-là plus de 3 mois d’ancienneté).

NE LAISSEZ PAS PASSER L’OPPORTUNITE DE BENEFICIER DE CES 750€

Nous restons à votre disposition pour toutes vos questions.
N’hésitez pas !

la CFTC vous informe : Le détail des NAO 2020 et … JOYEUSES FÊTES !

AUGMENTATION, PRIME PEPA, ABONDEMENT 2021…

Un résultat de NAO à la mesure du contexte particulier de 2020

Les Négociations Annuelles Obligatoires de 2020 ont connu leur épilogue il y a quelques jours.

Même si « plus » aurait été bienvenu, pour la CFTC, le résultat de ces NAO est à la mesure du contexte particulier de cette année et les négociateurs n’ont pas à rougir de leur signature !

UNE AUGMENTATION GENERALE DE +0,5% (plancher 185€)

Cette augmentation sera appliquée à compter du 1er janvier et visible sur votre première fiche de paye 2021.

La mesure plancher de 185€ impactera tous/toutes les salariés/ées dont le revenu annuel est inférieur à 37.000€ (brut)

UN SUPPLEMENT DE PRIME PEPA DE 900€ DEFISCALISEE

Coup de pouce à effet immédiat sur votre budget, cette prime sera versée avec votre salaire de Décembre 2020. S’agissant d’un complément de la Prime Exceptionnelle pour le Pouvoir d’Achat mise en place par le Gouvernement, elle bénéficie de plus d’un régime fiscale avantageux.

En effet, pour les salariés/ées dont la rémunération est inférieure à 3 fois la valeur annuelle du Smic brut correspondant à la durée du travail prévue au contrat, cette prime est exonérée :

  • de toutes cotisations et contributions sociales (part patronale et part salariale) d’origine légale ou conventionnelle, des taxes assises sur le salaire, ainsi que de CSG et de CRDS
  • de l’impôt sur le revenu du salarié (elle n’a pas à être déclarée par le salarié).

BON A SAVOIR : La prime exceptionnelle de pouvoir d’achat, dès lors qu’elle ouvre droit aux avantages sociaux et fiscaux, est également exclue, dans la limite prise en compte pour ces avantages, des ressources du bénéficiaire pour le calcul de la prime d’activité et pour l’attribution de l’allocation aux adultes handicapés (AAH).

UN ABONDEMENT DE 750€ EN 2021

En contrepartie d’un effort volontaire d’épargne de 250€ sur le PEG entre le 1er janvier et le 31 décembre 2021, un abondement de 750€ sera versé par l’Entreprise sur ce même compte épargne.

La partie de l’Intéressement/Participation dont vous demanderez le versement sur votre PEG courant 2021 sera assimilée à un versement volontaire et donnera droit à l’abondement dans les proportions évoquée plus-haut.

En cette période compliquée sur le plan sanitaire toute l’équipe de la CFTC vous souhaite de passer d’agréables Fêtes de Fin d’Année.

Qu’elles vous permettent de trouver
le réconfort au sein de vos familles
ainsi que le courage nécessaire pour affronter l’année 2021

la CFTC vous informe : COVID-19 : QUESTIONS / REPONSES

La CFTC reste à vos côtés
tout au long de la crise sanitaire que nous vivons actuellement !

Malgré le fait que les Représentants du Personnel CFTC soient également impactés par la crise sanitaire, ils continuent :

  • à répondre dans les meilleurs délais à vos sollicitations et questions posées par Email au contact@cftc-creditmutuel.fr
  • à rester joignables individuellement
  • à diffuser régulièrement des informations pratiques destinées à porter à votre connaissance certains des dispositifs mis en place par CREDIT MUTUEL ALLIANCE FEDERALE et vous en faciliter la compréhension

N’hésitez pas à contacter vos interlocuteurs CFTC habituels !
Vous serez renseigné/ée en fonction de tous les éléments dont ils disposent.

QUESTIONS / REPONSES

Un Site Internet pour répondre à vos questionnements …

L’aggravation de la situation sanitaire sur tout le territoire national et plus particulièrement dans certaines grandes métropoles a conduit le Gouvernement à durcir certaines mesures destinées à freiner la propagation du Virus en France.

Certaines de ces mesures concernent plus particulièrement la vie en entreprises, d’autres sont valables dans l’espace public.

Il est légitime de se poser certaines questions et, pour qu’il y soit répondu, le Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion a, depuis le 17/04, mis en place un Site Internet destiné à répondre à vos interrogations, sous forme de « Questions/Réponses ».

Ce site vient d’être réactualisé le 19/10/2020.

Si des incertitudes subsistent pour vous, ou tout simplement parce que vous souhaitez compléter votre information, nous vous invitons à le consulter !

Pour accéder aux « Questions/Réponses » –> CLIQUEZ ICI !

Vous constatez des dysfonctionnements flagrants ?

Vous rencontrez des difficultés ?

Votre hiérarchie semble vous proposer des réponses inadaptées ?

CONTACTEZ  SANS  TARDER  VOS  REPRESENTANTS  CFTC ou LA  PERMANENCE CFTC

Nous serons à votre écoute pour trouver avec vous des solutions et, si nécessaire, pour intervenir auprès des « Décideurs » de CMAF !

la CFTC vous informe : COMPTE PROFESSIONNEL DE FORMATION

Connectez-vous impérativement
avant le 31/12/2020 !!!

La CFTC reste à vos côtés tout au long de la crise sanitaire que nous vivons actuellement !

Malgré le fait que les Représentants du Personnel CFTC soient également impactés par la crise sanitaire, ils continuent :

  • à répondre dans les meilleurs délais à vos sollicitations et questions posées par Email au contact@cftc-creditmutuel.fr
  • à rester joignables individuellement
  • à diffuser régulièrement des informations pratiques destinées à porter à votre connaissance certains des dispositifs mis en place par CREDIT MUTUEL ALLIANCE FEDERALE et vous en faciliter la compréhension

N’hésitez pas à contacter vos interlocuteurs CFTC habituels.
Vous serez renseigné/ée avec efficacité !

COMPTE PERSONNEL DE FORMATION

Le CPF vous permet d’acquérir des droits à la formation utilisables tout au long de votre parcours professionnel …

Le CPF s’est substitué au DIF (Droit Individuel à la Formation) le 1er janvier 2015, avec reprise des droits acquis sur ce dernier.
Les salariés qui disposent d’heures de DIF non utilisées ont jusqu’au 31 décembre 2020 pour les déclarer sur le site internet du CPF et conservent désormais leurs droits sans limitation de durée.

! ATTENTION, APRES LA DATE BUTTOIR IL SERA TROP TARD !

Depuis le 1er janvier 2019, le CPF est crédité en euros et non plus en heures.

LE CPF AVEC VOUS TOUT AU LONG DE VOTRE PARCOURS PROFESSIONNEL !

Le CPF a été refondu en profondeur afin de tenir compte des évolutions du marché du travail et assurer une véritable sécurisation des parcours professionnels.

Les droits à la formation du CPF sont rattachés à la personne et non plus à son contrat de travail. Intégralement transférable, le CPF est utilisé uniquement sur l’initiative de son bénéficiaire pendant une période d’emploi ou de recherche d’emploi.

Si vous changez d’entreprise, vous conservez le montant en euros capitalisé précédemment, sans limite de temps, jusqu’à votre départ en retraite.

En cas de licenciement, même pour faute lourde, vous conservez vos droits acquis au titre du CPF.

LES FORMATIONS ACCESSIBLES AVEC LE CPF :

Sont notamment éligibles au CPF :

  • Le Bilan de Compétences
  • les actions permettant de faire Valider les Acquis de l’Expérience (VAE)
  • la préparation de l’épreuve théorique du Code de la route et de l’épreuve pratique du permis de conduire des véhicules du groupe léger (permis B) et du groupe lourd

Mais aussi :

  • une certification professionnelle enregistrée au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)
  • une attestation de validation de bloc de compétences faisant partie d’une certification professionnelle enregistrée au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)
  • une certification ou une habilitation enregistrée dans le répertoire spécifique (RS), dont la certification relative au socle de connaissances et de compétences professionnelles (CléA)
  • les actions de formation dispensées aux créateurs ou repreneurs d’entreprises mentionnées ayant pour objet de réaliser leur projet de création ou de reprise d’entreprise et pérenniser l’activité de celle-ci

UNE AUTORISATION DE L’EMPLOYEUR EST-ELLE OBLIGATOIRE ?

NON
si la formation financée dans le cadre CPF se déroule, pour sa totalité, en dehors du temps de travail.
OUI
si elle est suivie en tout ou partie, pendant le temps de travail.

UTILISATION DU CPF :

N’ATTENDEZ PAS LE 31/12/2020
VERIFIEZ DES AUJOURD’HUI
QUE VOS DONNEES CPF SONT A JOUR !

Les renseignements ci-dessus n’étant pas exhaustifs
POUR ENCORE PLUS DE DETAILS SUR LE CPF

CLIQUEZ ICI

POUR ACCEDER A VOTRE CPF

CLIQUEZ ICI

Vous constatez des dysfonctionnements flagrants ?

Vous rencontrez des difficultés ?

Votre hiérarchie semble vous proposer des réponses inadaptées ?

CONTACTEZ  SANS  TARDER  VOS  REPRESENTANTS  CFTC ou LA  PERMANENCE CFTC

Nous serons à votre écoute pour trouver avec vous des solutions et, si nécessaire, pour intervenir auprès des « Décideurs » de CMAF !

la CFTC vous informe : CONGE DE PRESENCE PARENTALE

La CFTC reste à vos côtés tout au long de la crise sanitaire que nous vivons actuellement !

Malgré le fait que les Représentants du Personnel CFTC soient également impactés par la crise sanitaire, ils continuent :

  • à répondre dans les meilleurs délais à vos sollicitations et questions posées par Email au contact@cftc-creditmutuel.fr
  • à rester joignables individuellement
  • à diffuser régulièrement des informations pratiques destinées à porter à votre connaissance certains des dispositifs mis en place par CREDIT MUTUEL ALLIANCE FEDERALE et vous en faciliter la compréhension

N’hésitez pas à contacter vos interlocuteurs/trices CFTC habituels/elles.
Vous serez renseigné/ée avec efficacité !

CONGE DE PRESENCE PARENTALE

un complément aux dispositions de la Convention CMAF …

RAPPEL DES DISPOSITIONS CMAF
La Convention Groupe Crédit Mutuel Alliance Fédérale prévoit :

Article 12-7 : Congés pour enfant malade

Six jours par an d’absence rémunérée sont accordés au père ou à la mère, au sens de l’état civil, pour soigner leur enfant, et sur production soit d’un certificat médical spécifiant que sa présence est nécessaire au chevet du malade, soit d’un certificat d’hospitalisation. Si les deux parents sont salariés du Groupe, ils ne peuvent pas bénéficier de ce congé en même temps. Ces congés ne peuvent pas être utilisés pour se rendre aux consultations de l’enfant chez un médecin, dentiste ou tout autre spécialiste.
Le nombre de jours prévus ci-dessus est porté à neuf jours pour deux enfants et à douze pour trois enfants et plus.
Les employeurs se réservent le droit de demander un justificatif selon lequel le conjoint du salarié ne bénéficie pas simultanément d’un tel congé. L’ensemble de ces dispositions s’applique uniquement dans le cas où le conjoint exerce une activité professionnelle.
Sont concernés par le présent article les enfants ayant moins de 16 ans. Dans les cas exceptionnels, des aménagements aux présentes dispositions pourront être apportés par l’employeur en concertation avec la Direction des Ressources Humaines du Groupe.

Article 12-8 : Congés pour enfant handicapé

Dans les mêmes conditions, les parents d’enfants handicapés qui perçoivent à ce titre l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé, peuvent bénéficier en sus de 5 jours de congés rémunérés par an et par enfant handicapé pour soigner leur enfant lorsque leur présence est nécessaire à leurs côtés. Sont concernés par cette mesure les enfants handicapés de moins de 20 ans.
Pour les enfants adultes handicapés, titulaires de l’allocation adulte handicapé, et à charge fiscale de leur parent, le même congé est accordé sur justification de la nécessité de la présence d’un parent.
Le congé est justifié par la production d’un certificat médical.

Article 12-9 : Absence non rémunérée en cas de maladie ou d’accident grave

Des autorisations d’absence non rémunérées peuvent également être accordées aux salariés pour soigner, en cas de maladie ou d’accident grave, leur conjoint, leurs enfants ou ascendants à charge.
Tout salarié concerné doit fournir une attestation médicale précisant que sa présence est nécessaire au chevet du malade.

Malheureusement, dans les cas les plus sévères, ces dispositions s’avèrent insuffisantes pour permettre, lorsqu’elle est requise par son état de santé, une présence de longue durée au chevet d’un enfant.

Si vous assumez la charge d’un enfant atteint d’une maladie grave, d’un handicap ou victime d’un accident grave nécessitant une présence soutenue et des soins contraignants, vous avez en outre la possibilité de solliciter un CONGE DE PRESENCE PARENTALE, prévu par le Code du Travail.

Le CONGE DE PRESENCE PARENTALE permet au salarié de disposer d’une réserve de jours de congés, qu’il utilise en fonction des besoins.

DUREE DU CONGE DE PRESENCE PARENTALE

Le congé est attribué pour une période maximale de 310 jours ouvrés par enfant et par maladie, accident ou handicap. Le salarié utilise cette réserve de 310 jours en fonction de ses besoins dans la limite maximale de 3 ans.
Le congé peut être pris en une ou plusieurs fois, il est donc fractionnable.
Pendant sa durée, le contrat de travail du salarié est suspendu, par conséquent il ne perçoit pas de rémunération mais il peut bénéficier de l’allocation journalière de présence parentale (AJPP).

COMMENT LE DEMANDER

Il convient de faire la demande du CONGE DE PRESENCE PARENTALE auprès de votre employeur au moins 15 jours avant la date souhaitée de début du congé.
Cette demande est à matérialiser sous forme d’une lettre recommandée avec avis de réception ou à remettre en main propre contre décharge en y joignant un certificat médical attestant :
• de la particulière gravité de la maladie, de l’accident ou du handicap,
• et de la nécessité d’une présence soutenue auprès de l’enfant et des soins contraignants
Par la suite, chaque fois que le salarié souhaite puiser dans sa réserve de 310 jours pour prendre un ou plusieurs jours de congé, il en informe l’employeur au moins 48 heures à l’avance.

POSSIBILITE DE FRACTIONNEMENT PAR ½ JOUR OU DE PERIODE D’ACTIVITE A TEMPS PARTIEL

Depuis le 30 septembre, le salarié peut, avec l’accord de son employeur, transformer le congé en période d’activité à temps partiel ou le fractionner par demi-journée. Le montant de l’allocation journalière de présence parentale est alors modifié en conséquence.

VOS INTERLOCUTEURS A CMAF

Avant de formaliser votre demande si vous deviez malheureusement être dans une situation où le CONGE DE PRESENCE PARENTALE est votre dernier recours, nous vous conseillons d’échanger avec votre Hiérarchie directe et les services des Ressources Humaines dont vous dépendez.
Votre interlocuteur RH pourra vous conseiller utilement sur toutes les possibilités dont vous disposez dans le cadre de la Convention Groupe CMAF et des Accords en vigueurs sur le périmètre, notamment sur celui traitant du « Don de Jours ».

Les renseignements ci-dessus n’étant pas exhaustifs
POUR PLUS DE DETAILS SUR LE CONGE DE PRESENCE PARENTALE

CLIQUEZ ICI

Vous constatez des dysfonctionnements flagrants ?

Vous rencontrez des difficultés ?

Votre hiérarchie semble vous proposer des réponses inadaptées ?

CONTACTEZ  SANS  TARDER  VOS  REPRESENTANTS  CFTC ou LA  PERMANENCE CFTC

Nous serons à votre écoute pour trouver avec vous des solutions et, si nécessaire, pour intervenir auprès des « Décideurs » de CMAF !

la CFTC vous informe : CORONAVIRUS : DISPOSITIF GARDE D’ENFANT …

La CFTC reste à vos côtés
tout au long de la crise sanitaire que nous vivons actuellement !

Malgré le fait que les Représentants du Personnel CFTC soient également impactés par la crise sanitaire, ils continuent :

  • à répondre dans les meilleurs délais à vos sollicitations et questions posées par Email
  • à rester joignables individuellement
  • à diffuser régulièrement des informations pratiques destinées à porter à votre connaissance certains des dispositifs mis en place par CREDIT MUTUEL ALLIANCE FEDERALE et vous en faciliter la compréhension

N’hésitez pas à contacter votre interlocuteur/trice CFTC habituel/elle !
Vous serez renseigné en fonction de tous les éléments dont il/elle dispose.

GARDE D’ENFANT
Un dispositif réactivé par le Gouvernement …

Avec la fin du confinement et la rentrée des classes la problématique de la garde d’enfant n’était plus la préoccupation première des parents. Mais voilà que le sujet, presque oublié, redevient d’actualité pour certains …
En effet, sur le territoire national, les « cas contacts » se multiplient entrainant une obligation d’isolement pour les enfants concernés et plusieurs établissements scolaires ont été contraints de fermer suite à la détection de cas de COVID-19 parmi leurs élèves ou le personnel enseignant.
Interpellé à ce sujet, le Gouvernement a annoncé dans un communiqué de presse du 09 septembre le rétablissement de l’activité partielle « pour les parents salariés n’ayant pas d’autre choix que de s’arrêter de travailler pour garder leurs enfants en raison de la fermeture de leur crèche, école ou collège, ou encore lorsque leurs enfants sont identifiés par l’Assurance Maladie comme étant cas-contact de personnes infectées ».
Ce dispositif ne pourra bénéficier qu’à l’un des 2 parents d’un foyer et il faudra obligatoirement être en mesure de présenter un justificatif attestant soit de la fermeture de la classe, soit de la situation de cas-contact de l’enfant.

En résumé, si vous deviez vous trouver cette situation, si vous disposez d’un tel justificatif, votre Employeur devrait prioritairement vous proposer le Télétravail.
Si le télétravail n’est pas possible (absence de matériel informatique adapté, nature de la fonction incompatible, …) votre Employeur devrait vous placer alors en Activité Partielle dès le premier jour de votre arrêt de travail, et au plus tard jusqu’à la fin de la période d’isolement. Cette mesure est rétroactive : elle permet de couvrir tous les arrêts concernés à partir du 1er septembre 2020.

A CMAF, lors des précédentes périodes où se dispositif gouvernemental avait été mis en œuvre, les salariés bénéficiaient d’une mesure exceptionnelle de Dispense d’Activité afin qu’ils ne soient pas pénalisés financièrement par l’Activité Partielle.
Attention, au moment où nous vous écrivons, le Crédit Mutuel ne s’est pas encore prononcé officiellement sur la reconduction de ce principe de la Dispense d’Activité …
Nous espérons vivement que tel sera le cas et que la documentation Pixis soit mise à jour dans ce sens très rapidement !


Si vous constatez des dysfonctionnements flagrants,
si vous rencontrez des difficultés
ou si votre hiérarchie semble vous proposer des réponses inadaptées
CONTACTEZ SANS TARDER VOS REPRESENTANTS/TES CFTC
ou LA PERMANENCE

Nous serons à votre écoute pour trouver avec vous des solutions
et, si nécessaire, pour intervenir auprès des « Décideurs » de CMAF !

CFTC du Crédit Mutuel : Solidarité avec les victimes de la COVID-19 !

Le Conseil du Syndicat du Personnel du Crédit Mutuel a octroyé :

  • Une prime de 1000€ au laboratoire d’infectiologie du CHU de Strasbourg qui, en collaboration avec l’institut Pasteur, travaille sur la recherche d’un vaccin et d’un traitement pour lutter victorieusement contre la COVID-19 .
  • Une prime de 1000€ aux Hôpitaux Publics de Mulhouse qui ont tant souffert pendant la pandémie !